Un excellent départ des équipes françaises

L’équipe open est en tête à mi-parcours de la poule éliminatoire, alors qu’une place dans les huit premiers ouvre la voie des quarts de finale à la fin de la semaine. L’équipe féminine, qui a mangé une grande partie de son pain noir, est également dans les huit premières.

Tout va bien pour nos équipes qui ont un moral à toute épreuve, les nouvelles ou nouveaux venus aux championnats du monde supportent le choc de ce niveau sans problème.

La particularité polonaise

Côté bridgegate, les Polonais Cesary Balicki et Adam Zmudsinski ont donc vu leur "invitation" retirée par la fédération mondiale, sans que des motifs officiels soient divulgués mais on voit bien pourquoi. Contrairement à Israël, Monaco et l’Allemagne, l’équipe polonaise a décidé de se maintenir, c’était son droit.

Mieux, elle a profité de l’autorisation de la WBF pour faire venir une paire en renfort Gawrys et Klukowski, arrivés avant le 12ème match sur 21. Cela n’a pas été du goût de tous : les capitaines de 14 équipes sur 21 ont signé une pétition pour clamer leur opposition à cette décision pourtant réglementaire.

Jouez et Apprenez
Fermer
OU créez un compte > Cliquez ici !