On est en finale, on est en finale (air connu)

Lors de matchs d’entraînement disputés à Saint-Cloud, il y a quelques semaines, notre équipe féminine avait reçu de véritables leçons de leurs adversaires néerlandaises et anglaises.
Leur parcours lors de la poule éliminatoire avait été un peu chaotique puisqu’elles n’avaient terminé qu’à la dernière place (huitième) qualificative. Bénédicte Cronier et Sylvie Willard confirmaient en quart de finale leur retour en forme, étant les principales artisans de la victoire sur le Danemark. Dans le même temps, Vanessa Réess et Joanna Zochowska ont considérablement resserré les boulons.
Le quatuor fut dominateur quasiment de bout en bout contre les Anglaises. La porte de la finale leur est ouverte contre les USA. La déception vient de notre troisième paire, jugée en trop mauvais état lors des éliminatoires pour être alignée lors de la phase par K.-O. Pas étonnant dans ces conditions que Bénédicte Cronier nous confie à l’issue de cette demi-finale : «Je suis épuisée». 96 donnes donne sur deux jours l’attendent.

Les miraculés Polonais

On se souvient que deux joueurs polonais qui devaient faire partie de l’équipe avaient vu leur invitation retirée par la WBF. On avait pensé que la Pologne déclarerait forfait. Tel ne fut pas le cas puisqu’elle fit venir une paire en renfort. Miraculés, qualifiés en poule éliminatoire puis en quart de finale, ils firent la course en tête en demi-finale contre l’Angleterre pour se voir dépassés de quelques imp à cinq donnes de la fin. Mais Forrester (il est vrai vulnérable contre non vulnérable), avec ♠RD8 ♥9 ♦1076 ♣ARV843, se tint muet d’un bout à l’autre des enchères terminées à 2 Piques par l’adversaire.
Son camp pouvait gagner 4 Trèfles et cette ultime donne coutaient 6 imp à son équipe qui concédait le match pour 1,7 imp.
Sur Facebook, Forrester se confessait «J’ai eu tort !»
Les Polonais n’étaient pas sortis d’affaire pour autant : un arbitrage était contesté.

L’objet du délit : ♠D ♥D2 ♦RDV863 ♣AD94. Votre partenaire ouvre de 1♠, vous répondez 2, votre partenaire déclare 2SA, vous déclarez 3 et votre partenaire 3♠. Vous dites alors 4♣ et l’adversaire contre. Puis, après un long moment, votre partenaire déclare 4… Êtes-vous d’accord avec l’enchère de 4SA – sans contrôle à Cœur- qui suivit ou est-elle facilitée par la réflexion du partenaire ?
Sans doute, car votre partenaire ne peut avoir une main de 15-17 points sans un gros honneur à Cœur, une fois le Roi de Trèfle localisé par le contre. Il avait : ♠AR10543 ♥R4 ♦A7 ♣V72.
La contestation, examinée par le réviseur selon la nouvelle procédure, fut rejetée tard dans la nuit.
Les Anglais Jason Hackett et David Gold n’eurent pas de mots trop durs contre les Polonais Piotr Gawrys et Jonathan Klukowski, toujours sur Facebook. On ne peut les approuver pour ce manque de sportivité.

Jouez et Apprenez
Fermer
OU créez un compte > Cliquez ici !