Votre panier est vide.

Besoin d'un conseil
pour commander ?
01 42 96 25 50

Histoires de la doyenne : pas de panique !

Publié le 27 mai 2019

Pub Bridgeur Magazine

LA DOYENNE, C’EST MON IDOLE. J’AIMERAIS TANT JOUER AU BRIDGE AUSSI BIEN QU’ELLE. ELLE EST TOUJOURS AU TOP : UN JEU DE LA CARTE AU CORDEAU, DES DÉFENSES PLEINES D’IMAGINATION ET UN JUGEMENT À L’ENCHÈRE PARFAITEMENT SÛR. MALHEUREUSEMENT, AU BRIDGE, MÊME LES ENCHÈRES LES MIEUX PENSÉES CONDUISENT PARFOIS À UN MAUVAIS CONTRAT. LA DOYENNE NOUS APPREND À NE PAS PERDRE LES PÉDALES DANS CE CAS.

Sang-froid

Assise en Sud, la Doyenne relève les cartes suivantes, Ouest donneur, personne vulnérable :

donne Sally Brock 1

Ouest, à sa gauche, ouvre de 3♣. Le partenaire de la Doyenne contre d’appel et Est passe. Quelle est la bonne enchère ? Il semble que l’on ait un choix entre passe, 3♠, 4♠ ou 3SA. Passe pourrait bien, dans cette situation de vulnérabilité, être l’enchère gagnante, mais c’est un peu unilatéral. 3♠ est une sous-enchère manifeste et 4♠ est à la fois un peu exagéré et surtout probablement désastreux si le partenaire n’a pas quatre cartes dans la couleur.
«Quand vous avez un doute et que 3SA est envisageable, faites cette enchère.» Cette maxime bien connue emporte finalement sa décision. Voici donc la séquence et le mort que la Doyenne peut contempler, après l’entame du 8 de Pique :

donne Sally Brock 2

Et la Doyenne de penser : «Mais qu’est-ce qui m’a pris de ne pas passer ? Et pourquoi n’ai-je pas dit, sinon, 4♠ ?»

«Bon, examinons ce contrat. L’entame est un peu étonnante mais assez neutre, car j’aurais de toute façon cherché la Dame de Pique en Est. Je ne me fais pas d’illusions sur la place du Roi de Carreau et je vais donc devoir monter une fin de coup, soit sur Est pour qu’il m’apporte la Dame de Carreau, soit sur Ouest pour au contraire m’apporter une deuxième levée de Trèfle.»

Couper les communications adverses est en tout cas le bon départ : la Doyenne joue deux fois Pique (ils sont 2-2 en flanc) et continue par un petit Cœur du mort. Est saute sur sa Dame et contre-attaque du 9 de Trèfle, petit en Sud, la Dame en Ouest. Il est important de se souvenir des petites cartes jouées et la déclarante note qu’il lui reste AV7 de Trèfle contre R8xxx(x) en Ouest. Ouest ressort du 8 de Carreau, duqué, et rejoue la couleur. La Doyenne passe la Dame du mort. Est gagne la levée du Roi et joue une troisième fois Carreau (Ouest défausse). La déclarante fait le point : il est à peu près certain maintenant que la distribution d’Ouest était 2-2-2-7. Alors, As de Cœur du mort, Pique pour le Valet de la main et… Valet de Trèfle (c’est plus joli). Ouest fait la levée du Roi et rejoue dans la fourchette As-7.
La main complète :

Donne Sally Brock 3

Le choix de la Doyenne à l’enchère n’était pas évident et il est clair qu’elle est plutôt mal tombée. Mais elle a su rester concentrée et oublier ce mauvais choix qu’elle ne pouvait plus changer. L’enchère de barrage d’Ouest l’a mise en difficulté à l’enchère mais lui a également donné la clé de la bonne ligne de jeu pour gagner son contrat. Elle a su en profiter.

Curieusement, alors que l’ouverture de 3♣ a mené la Doyenne au gain de la manche, l’absence d’ouverture à l’autre table eut un effet radicalement différent. Voici d’abord la séquence :

Donne Sally Brock 4

Est a entamé du Roi de Cœur (le Valet en Ouest) pris en Nord. La connaissance du bicolore en Est a amené Nord à faire l’impasse à la Dame de Pique après avoir joué l’As. Est encaissa donc la Dame, rejoua un petit Cœur pour le 10 d’Ouest et le retour à Carreau de ce dernier tua toute perspective de fin de coup. Une de chute !

CET ARTICLE VOUS PLAIT ?
ABONNEZ-VOUS DÈS MAINTENANT EN CLIQUANT ICI OU EN NOUS CONTACTANT AU 01 42 96 25 50

Trop haut

Voici une autre main de la Doyenne, toujours en Sud, personne vulnérable. Sud donneur :

donne Sally Brock 5

Elle préférerait avoir un peu plus pour ouvrir d’un 2♠ faible mais, comme personne n’est vulnérable, elle juge bon de rendre la vie un peu difficile à ses adversaires. «Si j’étais en deuxième position, après un passe, ce serait différent, mais là, j’espère gêner deux adversaires alors que je n’ai qu’un seul partenaire !» Après l’ouverture de 2♠, ses enchères suivantes sont automatiques :

Donne Sally Brock 6

2SA étant un relais forcing, elle a indiqué une main vraiment minimale avant de répondre au Blackwood de son partenaire qui a certainement pensé que minimale, c’est quand même plus que ça, et s’arrête quand même au palier de 5 après la réponse d’un As. Curieux ! La Doyenne reçoit l’entame du 8 de Trèfle et attend donc assez nerveusement de voir le mort.

Donne Sally Brock 7

Le contrat est épouvantable. Que peut-elle faire ? Supposons qu’elle prenne l’entame de l’As, débloque le Roi de Pique et sorte à Trèfle. Il sera aisé pour le flanc de la coller au mort à Carreau et il faudrait alors un miracle pour gagner. Y a-t-il mieux à faire ?
Ses adversaires n’entament pas d’une grosse carte avec un honneur, aussi l’entame du 8 laisse penser qu’Est détient Roi-Dame de Trèfle et, dans ce cas, elle a un peu d’espoir. La Doyenne encaisse l’As de Trèfle, le Roi de Pique (notant l’apparition du 8 en Est et fournissant soigneusement le 2 de sa main), As- Roi de Carreau et ressort à Trèfle. Est doit prendre et que peut-il faire ? Il décide de rejouer Coeur, ce qui est la meilleure défense. Ouest fournit le 10, puis le Roi sur l’As de Coeur. Un troisième Coeur est joué du mort et Est fournit le 9. La déclarante ne peut pas se permettre une surcoupe, aussi coupe-t-elle bravement du Valet de Pique, qui fait la levée. Sur l’As de Pique, Est fournit la Dame et c’est gagné, la déclarante ne concédant plus que le 10 d’atout. La donne complète :

Donne Sally Brock 8

De nos jours, la plupart des champions n’ont pas besoin d’une main plus forte que celle de la Doyenne pour ouvrir de 2♠, non vulnérable en première position. Pour Nord, espérer le chelem en face d’une main minimale est une illusion. De plus, si Nord voulait quand même explorer le chelem, quel était l’intérêt de demander les As ? Beaucoup de joueurs pensent que la demande des As est une étape obligatoire vers la nomination d’un chelem mais ce n’est pas le cas. Il vaut mieux avoir douze bonnes levées que les cinq clés ! Si Nord voulait vraiment dépasser le palier de la manche, l’enchère de 5♠ («Quelle est la qualité de vos atouts, partenaire ?») eût été bien plus pertinente (bien qu’exagérée).
Quand le mort étale ses cartes, l’important est de gagner le contrat que vous avez atteint. Les champions ne perdent pas leur temps et leur énergie à se demander comment ils auraient dû parvenir à un contrat plus satisfaisant.

Pub Bridgeur Magazine

Deuxième chance

Un peu plus tard, personne vulnérable et Sud donneur, la Doyenne relève encore une main faible :

donne Sally Brock 9

Bien que sa couleur ne soit que cinquième, elle est encore tentée, dans la même position de vulnérabilité, d’ouvrir au palier de 2. Évidemment, vu la façon trop agressive dont son partenaire a enchéri la donne précédente, c’est un peu dangereux mais peut-être a-t-il retenu la leçon ? Ouvrir de 2♥ peut lui revenir comme un boomerang mais, avec cette qualité de couleur, elle sera rarement contrée et, avec un peu de chance, les adversaires vont être gênés. Alors allons-y pour 2♥. Le chariot revient avec… 2SA en face («Partenaire, aimez-vous votre main ?») et elle annonce bien entendu 3♥, l’enchère la plus faible possible. Imperturbable, son partenaire nomme quand même la manche.
La séquence complète :

Donne Sally Brock 10

Ouest entame de l’As de Trèfle et voici le décor :

Donne Sally Brock 11

La Doyenne est furieuse. Bon, d’accord, elle n’aurait pas dû ouvrir de 2♥ mais son partenaire a encore une fois enchéri trop haut et de façon incohérente : s’il estime que sa main vaut la manche, quel est donc le sens de 2SA ? Stop ! Assez avec ces pensées inutiles, la Doyenne doit se concentrer et essayer de trouver un moyen de faire 4 Cœurs. Est fournit le 8 de Trèfle sur l’As et Ouest rejoue le 10 de Pique. Que se passe-t-il ? Il semble bien qu’Est soit doubleton à Trèfle. Ou bien… Ouest a pu penser que c’était Sud (avec 10843, Est fournirait aussi le 8) et il a craint d’affranchir la Dame de Trèfle pour une défausse.
Si tout cela est vrai, alors il faut sauter sur l’As de Pique car sinon Est va gagner la levée et rejouer Trèfle, ce qui éclairera son partenaire. As de Pique, donc, et 9 de Cœur laissé filer puis nouvelle impasse à Cœur et As de Cœur (en défaussant un Pique du mort). La couleur est partagée en flanc. Peut-être y a-t-il un espoir maintenant ? La Doyenne rejoue Trèfle vers le mort. Ouest prend du Roi et cherche à encaisser des Piques. Est prend du 8 de Pique et rejoue le Roi. Sud coupe et Ouest… ?
Regardons la donne complète :

Donne Sally Brock 12

Au moment où Est rejoue Pique, il reste à Ouest : ♠- ♥- ♦D1043 ♣V9.
Et il est bel et bien squeezé. S’il défausse un Trèfle, le Valet tombera sur la Dame et Sud tablera, tandis que s’il défausse un Carreau, la déclarante va couper un Carreau pour affranchir le treizième et aller l’encaisser grâce à la Dame de Trèfle.

Le flanc était vraiment difficile. À la première levée, connaissant six Cœurs en Sud (qui pouvait penser à une ouverture dans cinq cartes ?), il était plus probable pour Ouest de penser c’était son partenaire qui avait quatre Trèfles plutôt que Sud. Évidemment, après trois coups d’atout (obligatoires), la situation devenait plus claire et le compte des levées du déclarant aurait pu aider Ouest à trouver la bonne défense (donner tout de suite un troisième tour de Trèfle). En effet, sans cette rentrée au mort, le déclarant pourra peut-être affranchir un Carreau (si Ouest est forcé d’en jeter un) mais n’aura plus d’entrée pour l’encaisser. Une de chute inévitable.

À la vue du mort, la Doyenne n’a montré aucune émotion, ce qui a contribué au succès de ce coup désespéré.

CET ARTICLE VOUS A PLUS ?
ABONNEZ-VOUS DÈS MAINTENANT EN CLIQUANT ICI OU EN NOUS CONTACTANT AU 01 42 96 25 50

Jouez et Apprenez
Fermer
OU créez un compte > Cliquez ici !